Informations d'identification de la ligne 03 67 72 38 53

Numéro +33367723853
Type Numéro géographique - Région Nord-Est Nom non communiqué
Adresse non communiquée Ville Strasbourg
Zone géographique ZNE Strasbourg Département Bas-Rhin, Haut-Rhin
Opérateur TCLR Formats de numéros 03 67 72 38 53, +33367723853, 0033367723853, +33 3 67 72 38 53, 03.67.72.38.53, 03/67/72/38/53, 03-67-72-38-53
Commentaires Voir 1 avis Mots-clésCorrespondant muet / absent (x1)

Indice de confiance du 03 67 72 38 53 1 avis

10

Le numéro 03 67 72 38 53 possède un indice de confiance de 10%. L'indice de confiance est très faible, ne répondez pas à cet appel, ou ne communiquez pas avec ce numéro.

Ce numéro a été consulté 6 fois hier et 3 fois aujourd'hui. Le rythme de consultation du numéro est légèrement élevé, la moyenne est habituellement de 5 consultations/jour. Une campagne d'appel est peut-être en cours ces derniers jours.

Pour 100% des personnes interrogées, le numéro 03 67 72 38 53 doit être classé comme Robot / Appel Zombie / Sans correspondant.

Statistiques du numéro 03 67 72 38 53

Catégorisation du numéro 03 67 72 38 53

Chaque internaute peut donner son avis sur le numéro qui l'appelé, ce qui permet de classer chaque numéro dans une catégorie.

  • 100%Robot Zombie
  • 0%Arnaque
  • 0%Démarchage Commercial
  • 0%Appel légitime
  • 0%Service public/privé
  • 0%Autre

Visites récentes sur la page du 03 67 72 38 53

Le rythme de consultation des pages d'un numéro permet de savoir si la campagne d'appels est large ou réduite au moment où vous la recevez.

1 avis sur le numéro 03 67 72 38 53

Soyez solidaires, participez à notre site collaboratif en apportant votre témoignage de façon anonyme, afin d'informer les prochains internautes qui recevront un appel inconnu de la part du numéro 03 67 72 38 53.

  1. Robot Zombie
    Correspondant muet / absent

    Laisse un message vide et consulte surement les sites qui le signale avant d’en changer prochainement de numéro.<br /> Déjà signalé bien ailleurs., pourtant. Tant que ça dure, on peut continuer, non ?